Outils

Inventaire

Notre entreprise tient à cœur de toujours tenir à jour notre parc instrumental avec les dernières technologies du marché mises à la disposition du géomètre.

Nous disposons donc d'un parc matériel bien fourni, notamment :

  • 4 stations totales
  • 2 récepteurs GNSS
  • 4 contrôleurs de terrain
  • 1 niveau de précision numérique
  • 2 niveaux mécaniques
  • 2 drones quadricoptère
  • 1 laser scanner
  • 3 véhicules de terrain

Instruments de mensuration

Stations totales

Notre bureau possède 4 stations totales robotisées équipées de caméras permettant le travail individuel lors de certaines tâches particulières.

La précision de ces instruments est variable et le choix pour réaliser le travail se base sur l’étendue du travail à réaliser ainsi que sur la précision requise pour garantir au client un rendu satisfaisant ces exigences.

Nombre Modèle Précision
distance angles
1 S7 1" DR plus 2 mm + 2 mm/km 0.00027° (ou 0.0003gr) 0.5mm à 100m
1 S7 2" DR plus 2 mm + 2 mm/km 0.00054° (ou 0.0006gr) 1.0mm à 100m
2 S/ 3" DR plus 2 mm + 2 mm/km 0.00081° (ou 0.0009gr) 1.5mm à 100m

 

Avril 2019: le bureau fait l'acquisition d'un tachéomètre de la dernière génération: le Trimble SX10

 

 

Récepteur GNSS

Notre entreprise possède également 2 récepteurs GNSS de dernière génération permettant d’utiliser toutes les constellations satellitaires à disposition :

  • GPS (USA) - 24 satellites opérationnels à une orbite moyenne de 20'200 km
  • GLONASS (Russie) - 24 satellites continuellement opérationnels à une orbite moyenne de 19'100 km
  • GALILEO (Europe) - 18 satellites opérationnels (objectif 2020 : 30 satellites) à une orbite moyenne de 23'200 km
  • COMPASS (Chine) - objectif 2020 : 35 satellites mondiaux à une orbites moyenne de 27'878 km

2 autres systèmes sont également compatibles avec nos récepteurs – IRNSS (Inde) et QZSS (Japon) – mais aucun de leurs satellites ne sont visibles depuis la Suisse.

Ces équipements modernes permettent également une utilisation combinée pour une meilleure efficacité lors des opérations de levé et de piquetage sur le terrain.

Lasergrammétrie

Comment ça marche ?

Le laserscanner permet de balayer en quelques minutes un espace ouvert à 360° par la mesure de millions de pts par seconde qui sont déterminés en 3D (x,y,z). Un espace donné se mesure par plusieurs scans formant un nuage de points qu’il y aura lieu de géoréférencer, d’assembler d’épurer et filtrer. Cela se fait à l’aide de logiciels adaptés qui sont en notre possession (Autodesk RECAP, 3Dreshaper). Outre l’analyse des nuages de points, les logiciels spécialisés permettent de restituer des plans, arrêtes, formes qui permettront de livrer un dessin vectoriel structuré au client.

Bien que la restitution puisse se faire en 3D, il est usuellement demandé de produire des plans de niveaux aux échelles 1:100 ou 1:50 ainsi que des coupes et/ou élévations. Si besoin est, les élévations peuvent être texturées ou drapées afin de donner une information qualitative en complément à l’information vectorielle.

Chez RB

Afin d’être complet lors de l’acquisition de données sur des bâtiments existants, nous possédons également un laser scanner nous permettant d’acquérir plusieurs millions de points en quelques minutes et jusqu’à une distance de 120m.

Cet instrument nous permet à la fois de compléter et de fiabiliser les mesures réalisées sur des façades de bâtiments existants, mais également de réaliser des plans d’étage en réduisant au maximum notre durée de travail dans les locaux concernés (notamment si toujours occupés).

Cette technologie peut également être utilisée pour certains travaux particuliers sur des chantiers nécessitants une grande densité de points ou lors de topographies particulières sur lesquelles la quantité d’informations à acquérir est très, ou trop importante pour un levé topographique terrestre « standard ».

Photogrammétrie

Comment ça marche ?

L’être humain a la faculté de voir en 3D grâce au fait qu’il a 2 yeux décalés de quelques centimètres (base). La distance de l’objet est calculée par notre cerveau en analysant les deux images respectives de l’objet captée par nos deux yeux (stéréoscopie).

La photogrammétrie est une technique de mesure (acquisition) permettant de déterminer les coordonnées x,y,z d’un point présent sur deux clichés (ou plus), selon la même technologie de stéréoscopie.

Jusqu’à quelques années en arrière, cette technologie d’acquisition était coûteuse (stéréorestituteur valant plusieurs centaines de milliers de francs !) et réservée à des spécialistes (photogrammètres) chevronnés.

Aujourd’hui, la dextérité de l’opérateur a été remplacée par une surabondance de clichés de faibles qualités qui s’autocontrôlent; les stéréorestituteurs onéreux le sont par les moyens de calculs aujourd’hui décuplés.

C’est ainsi que le drône embarquant un appareil photographique numérique du commerce permet d’acquérir à faible coût un drapage de photos aériennes sur une zone étendue. Ces photos numériques sont ensuite assemblées selon des logiciels spécialisés afin de reconstituer le modèle 3D. Ce processus « batch » et automatisé nécessite un regard critique et avisé du géomètre afin de mettre en évidence d’éventuels déviations du logiciel en effectuant des contrôles par sondages ou en restituant manuellement certains objets mesurés par des méthodes traditionnelles.

Photogrammétrie aérienne chez RB

Les géodonnées, et notamment les orthophotographies, sont une ressource utilisée par de plus en plus d’acteurs du territoire, en passant par les Communes, les forestiers, les urbanistes et bien d’autres pour compléter de manière visuelle la représentation de leur projet.

Sur cette base, et pour répondre à une demande croissante, notre bureau s’est équipé de 2 drones quadricoptères de haute qualité photographique, permettant d’atteindre des qualités d’image aérienne supérieures à celles mis à disposition par le canton et la confédération.

Nos drones ne pesant pas plus de 30 kg, nous permettent de voler sans autorisation particulière lorsque le mandat se trouve à plus de 5km d’un aérodrome. Dans le cas contraire, notre expérience dans le domaine nous permet généralement d’obtenir rapidement les autorisations nécessaires auprès des différentes autorités compétentes afin de réaliser le travail dans les meilleurs délais.

Photogrammétrie terrestre chez RB

Pour compléter les prestations aériennes, notre bureau c’est également spécialisé dans l’établissement d’orthophotographies de façades. Il s’agit comme son nom l’indique d’images de façades redressées (élimination de l’« effet perspective » dû à la projection centrale de l’objectif). La production de tels documents est notamment utile aux architectes afin de leur permettre de mettre une image réelle du bâtiment existant lors de transformation ou d’agrandissement.

Géomonitoring

Géomonitoring

À quoi ça sert?

L’espace se raréfiant en milieu urbain, les constructions deviennent toujours plus denses et proches les unes des autres. C’est ainsi que le voisinage direct d’un chantier est toujours plus exposé et peut impliquer qu’il soit surveillé en permanence afin de pouvoir déceler d’éventuels mouvements ou mise en danger des constructions riveraines, mais aussi se prémunir de toute éventuelle revendication abusive du voisinage.

Notre contexte?

Notre bureau est mandataire des travaux géométriques relatifs à la construction du nouveau tunnel du LEB reliant Lausanne-Chauderon à Prilly-Union (env.1.8 km de long, 2017-2021). Ce tunnel situé en milieu urbain et proche du tracé actuel du LEB implique une surveillance étroite des ouvrages et bâtiments situés à proximité.


En plus de la précision, la surveillance nécessite une fréquence des mesures élevées (mesure toutes les dizaines de minutes, par exemple) et un rendu en temps réel des résultats via une plateforme web qui permet de déclencher les alarmes (SMS, email) auprès des personnes désignées.


Pour répondre à cette exigence élevée, Renaud et Burnand s’est adjoint les services de la société Terra Vermessung qui a une longue expérience en la matière (suivi des ouvrages durant les travaux de construction de la gare souterraine de Zurich et bien d’autres).


En plus de l’installation de cette technologie sur le site du LEB, Renaud et Burnand a mis en œuvre ce système sur le chantier du « Parc du Simplon » à Renens et au « Quartier des Halles » à Morges, deux sites à proximité immédiate de voies CFF très fréquentées (ligne Lausanne-Genève) impliquant un suivi permanent à haute valeur ajoutée.

Gabarits

À quoi ça sert?

Dans le cadre de demande d’autorisation de construire (enquête publique), certaines communes imposent le profilement sur site de la construction projetée à l’aide de perches (métalliques).

Notre bureau est équipé pour la pose de gabarits pour des projets de petite à moyenne importance (hauteur des perches jusqu’à 12-13 mètres); pour des projets plus importants, il soustraite cette opération.